Soutenir les moins capables tout au long de l’ATPC et au-delà

Printer-friendly versionPrinter-friendly version

Depuis sa conception en 1999, l’Assainissement total piloté par la communauté (ATPC) s’est propagé dans plus de 60 pays et a permis à des millions de personnes à travers le globe de vivre dans des communautés ayant mis fin à la défécation à l’air libre (FDAL). L’approche se démarque de la programmation de l’assainissement à base de subvention qui débouche souvent sur une adoption inégale et sur une utilisation partielle des toilettes. L’ATPC a permis aux communautés de s’approprier le processus et de travailler collectivement à l’obtention du statut FDAL. Toutefois, depuis sa mise en oeuvre à l’échelle, un certain nombre de problèmes sont apparus. Les données émergentes suggèrent qu’il est nécessaire de mieux épauler les personnes les plus défavorisées avec des installations sanitaires accessibles et durables.

Cette note d’apprentissage présente les principes émergents et les points d’action pour renforcer le soutien intra-communautaire et introduire des mécanismes d’appui extérieur pour les personnes les moins capables lorsque c’est nécessaire et approprié. C’est l’un des nombreux fruits d’un atelier de la région Asie organisé aux Philippines par la CLTS Knowledge Hub et l’UNICEF du 24 au 28 mai 2017. Le lecteur trouvera d’autres ressources sur : www.communityledtotalsanitation.org/resource/supporting-least-ablethroughout-and-beyond-clts

Date: 24 October 2017
Institutions: 
Language: