Senegal

Printer-friendly versionPrinter-friendly version

En 2005, le Sénégal a mis en place un cadre programmatique national pour l’atteinte des OMD dans le secteur de l’eau et de l’assainissement : Programme Eau Potable et Assainissement pour le Millénaire (PEPAM).

La communication était une des opérations identifiées pour contribuer à la réalisation des objectifs du PEPAM.

Depuis lors, plusieurs approches de communication ont été mises en œuvre au Sénégal parmi lesquelles, l’ATPC.

Le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement et le Ministère de la Santé  et de l’Action Sociale, avec l’appui des partenaires au développement et de la société civile :

(i) mettent en œuvre, dans le cadre de la nouvelle stratégie d’assainissement rural, des activités de communication pour le changement de comportement,
(ii) procèdent  à la mise à l’échelle de l’Assainissement Total Piloté par les Communautés (ATPC) pour une réduction du taux de défécation à l’air libre à 25% en 2017, 13% en 2025 afin d’arriver à son élimination à l’horizon 2030.

Les principaux partenaires techniques et financiers sont : UNICEF, GSF/Sénégal, USAID.

A ce jour, l’ATPC est mis en œuvre dans les 14 régions du Sénégal avec des progrès satisfaisants.

Principaux résultats
Environ 2351 villages déclenchés dont 1,352 villages FDAL. Plus de 20,000 latrines dont la plupart munies de dispositifs de lavage des mains ont été réalisées par les communautés. Des mécanismes alternatifs communautaires pour le financement de la réalisation des latrines sont mis en place (Tontines, caisses de solidarité…) et des comités locaux ATPC ont été mis en place. Près de 950,000 personnes vivent dans des communautés ODF.

Les principales forces ont été :

  • Appropriation de manière collective de l’approche par les populations qui  donnent une priorité forte à l’assainissement et à l’hygiène
  • L’implication des autorités administratives et locales et des chefs de villages, des OCB
  • Le lavage des mains au savon sont aujourd’hui des réflexes quotidiens dans plusieurs villages avec l’installation de Tippy Tap

(août 2015)

In 2005, Senegal established a national program framework for achieving the MDGs in the water and sanitation sector: the Water Supply and Sanitation Program for the Millennium (MRE).

Communication activities were one of the identified approaches for contributing to the achievement of the MRE objectives.

Since then, multiple communication approaches have been implemented including CLTS.

The Ministry of Water and Sanitation and the Ministry of Health and Social Action, with the support of development partners and civil society are:

(I) implementing, as part of the new strategy for rural sanitation, communication activities for behavior change,
(Ii) carrying out the scaling up of CLTS to reduce OD rates to 25% in 2017, 13% in 2025 to reach complete elimination by 2030.

The main technical and financial partners are: UNICEF, GSF / Senegal, USAID.

To date, CLTS is implemented in 14 regions of Senegal with satisfactory progress.

Main results
Approximately 2,351 villages have been triggered and 1,352 villages have been declared ODF. More than 20,000 latrines, most equipped with hand washing devices were constructed by the communities. Community mechanisms for financing the building of latrines are in place (Tontines, solidarity funds ...) and CLTS local committees were set up. Nearly 950,000 people live in ODF communities.

The main strengths are:

  • Collective ownership of the approach by the people who give a high priority to sanitation and hygiene
  • The involvement of administrative and local authorities and village chiefs, CBOs
  • Handwashing with soap is a daily routine in several villages where Tippy Taps have been installed

(August 2015)