Congo Brazzaville

Printer-friendly versionPrinter-friendly version

L’ATPC a commencé en 2009 par une formation organisé par un consultant international pris par le CREPA. En 2009 lors de la démonstration 05 villages ont été déclenchés en approche ATPC et 03 villages déclarés FDAL parmi lequel il y a un quartier périphérique Brazzaville, appelé quartier Madibou dans l’arrondissement de Makelékelé. De cette communauté va sortir un leader naturel en personne de Daniel Ndounda. Ce dernier organise le comité local de Madibou qui vous noua servir d’exemple pour le déclenchement de 20 villages en 2010 avec comme animateur principal, Monsieur Ndounda Daniel issu de Madibou. En 2010, nous récoltons 12 villages FDAL.

En 2011 et 2012 commence la mise à l’échelle de l’ATPC au Congo, nous visons 200 villages sur 5000 villages existant au Congo, en fin 2012, nous avons un résultat de 187 villages déclarés FDAL sur les 200. Entre temps, l’Unicef influence de sorte que le gouvernement fasse de l’ATPC une priorité Nationale de stratégie d’assainissement et on réussit à insérer l’ATPC dans le PND d’ici 2025.

Une ligne budgétaire commence à figurer dans le budget national de l’état à partir de 2013. En 2014 le gouvernement congolais verse $ 200.000 dans les comptes de l’Unicef de contrepartie pour l’extension de l’ATPC dans d’autres villages. En 2013, nous visons 200 villages, nous obtenons 190 villages déclarés FDAL en fin 2013.

En 2014, nous visons 300 villages a déclencher en approche ATPC avec les fonds du gouvernement, et il est programmé une évaluation de tous les pilotes faits dans le passé.

(June 2014)

CLTS in Congo Brazzaville started in 2009 through a training led by an international consultant from CREPA . In 2009, during the training, 5 villages were triggered and 3 villages declared ODF, among them a suburb of Brazzaville called Madibou neighborhood in the borough of Makélékélé. From this a Natural Leader called Daniel Ndounda emerged. He organized the local committee of Madibou and then helped to trigger 20 villages in 2010. Twelve of these villages were declared ODF in 2010.

In 2011 and 2012 scaling up of CLTS started in the Congo. The aim was to trigger 200 out of the 5000 existing villages in Congo by late 2012. In the end, 187 out of the 200 villages were declared ODF. Meanwhile, UNICEF influenced the government so that CLTS was made a priority in the National Sanitation strategy and inserted in the NDP (National Development Plan).

A budget line for CLTS appeared in the national state budget from 2013. In late 2013, 190 out of 200 targeted villages were declared ODF. And in 2014, the Congolese government pays $ 200,000 to UNICEF for the scale up of CLTS into other villages.